Commémoration

Une chance de redécouverte

Une chance de redécouverte

En 2017, nous avons célébré le 600e anniversaire de la naissance de Saint Nicolas de Flüe (1417-1487). Après une vie riche, tant dans son métier que dans sa famille et dans la société, il s’est retiré, à l’âge de 50 ans, à Ranft, une terrasse naturelle située dans le ravin de la Melchaa, proche de Flüeli, dans le canton d’Obwald. Il y a vécu 20 ans dans la prière, le jeun et la réflexion, voyant venir à lui de plus en plus de visiteurs.

L’ermite de Ranft touchait les gens de son époque au plus profond d’eux-mêmes. Les hommes et les femmes voyageaient de loin pour recevoir conseil et force de Frère Nicolas, comme on l’appelait alors. Ce lien et cette force perdurent aujourd’hui.

Nicolas de Flüe fait partie des personnalités les plus emblématiques de Suisse. Aujourd’hui encore, il est un modèle de spiritualité, un exemple pour la société et la politique tout en restant un homme avec ses forces et ses faiblesses.

Sur son chemin de vie, la présence de sa femme Dorothée Wyss était indispensable. Pour comprendre la personnalité de Nicolas de Flüe, il est important de comprendre leur combat commun. Dorothée faisait partie intégrante de son chemin de vie.

Premières pierres de la thématique

Le 20 avril 2013, répondant à l’invitation d’un groupe de travail, 30 personnalités hommes et femmes se sont réunies, parmi eux des profanes et des spirituels, des catholiques et des réformés, des amis de l’Eglise et des gens plus distants, des plus jeunes et des plus âgés, afin de discuter des possibilités qui s’offraient aujourd’hui pour s’intéresser à Nicolas de Flüe.
La conférence fut riche et intensive. Elle conserve son importance en tant que constitution de la première étincelle et des premières pierres thématiques.

Image: Atelier pour les « 600 ans de Nicolas de Flüe »

Image: Atelier pour les « 600 ans de Nicolas de Flüe »

Image: Benno K. Zehner (2011), propriété du musée Frère Nicolas Sachseln.

A l’heure de sa propre réalisation, l’homme se retrouve un peu perdu dans le paysage, recherchant à accomplir son objectif de vie en trouvant l’absolue liberté que lui offre Dieu. Nicolas de Flüe défend un monde fait de valeurs profondes, de vraies rencontres et d’humilité personnelle. Il représente « Retour au Ranft ». Le renoncement et la recherche de Dieu en font partie, ainsi que les efforts constants de médiation et d’équilibre. Il s’agit d’accepter un Dieu positif ainsi que ses visions, dont la force archaïque ne cesse de nous émerveiller.

Trägerverein «600 Jahre Niklaus von Flüe»